BAKHOUCHE Béatrice

Professeur de langue et littérature latines
 


(JPEG)









Depuis 2008, membre de C.R.I.S.E.S.
(Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines Et Sociales de Montpellier / E.A. 4424)

(JPEG)



-  Responsable du groupe Héritages de la pensée antique


-  Présidente de la revue Vita Latina


(JPEG)



-  Directrice du CERCAM de 1998 à 2002

Spécialité :

Mon champ de recherche concerne la transmission des idées, des savoirs et des croyances dans la Rome impériale, et ce à partir de tout ce qu’on trouve dans le Commentaire au Timée de Platon de Calcidius (IVe s. de notre ère) dont j’ai préparé une nouvelle édition scientifique (après les travaux de J.H. Waszink dans les années 1962 et 1975) et la première traduction française. Ce très long commentaire de 355 chapitres aborde tous les champs du savoir - sciences mathématiques, physique et métaphysique - comme déjà l’avait fait Platon dans le Timée, mais se réfère aussi à la Bible. Cette œuvre entre par ailleurs en résonance avec d’autres textes peu connus, ceux de Macrobe, Martianus Capella et plus tard Boèce, qui vont exercer une influence cardinal dans la construction du platonisme médiéval. Par ailleurs, la traduction du Timée par Calcidius m’a conduite à travailler sur les principes de traductologie dans l’Antiquité. Enfin, ma formation littéraire m’a conduite à m’intéresser à la mise en texte, voire à la mise en scène dans certains textes, comme les Noces de Philologie et Mercure de Martianus Capella.


Recherche :


I Axes de recherche :

Ma recherche se déroule, depuis 1990, dans le cadre d’une équipe d’accueil, d’abord le CERCAM, Centre de Recherche sur les Civilisations Antiques de la Méditerranée (EA 735) que j’ai dirigée pendant quatre années, puis CRISES, Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines Et Sociales (EA 4424).

-  Au sein de l’ex-CERCAM, j’étais responsable du groupe « Héritages de la pensée antique », qui a édité les textes suivants :
* 1998-2002, édition (introduction, traduction et notes) de Picatrix (Brepols, coll. « Miroir du Moyen Âge », 2003)
* 2002-2009, édition (introduction, traduction et notes) du De opificio Dei de Lactance (Brepols, coll. « Philosophies et monothéisme », 2009).

-  Dans le cadre de préfiguration de la Maison des Sciences de l’Homme qui a été habilitée par le Ministère, j’ai piloté l’axe « Humanités et savoirs » pour lequel un programme de manifestations scientifiques a été mené à bien :
* 2003-2005 : séminaire sur « Transmission des textes religieux dans le monde méditerranéen jusqu’au premier millénaire è.c. » (publication des actes aux éditions du Zèbre, Suisse, Dieu parle la langue des hommes, 2007).
* 2003-2005 : séminaire inter-écoles doctorales (Montpellier II- Montpellier III et IUFM) sur « Le manuel » (publication des actes aux éditions L’Harmattan, 2007).
* 2005-2007 : organisation d’un séminaire inter-écoles doctorales (Montpellier III) et MSH sur « La souffrance et la mort : sources, représentations et pratiques dans les religions de l’Antiquité à l’époque moderne ».
C’est l’axe sur le religieux qui m’a permis de représenter mon équipe, dans la MSH-M, au sein du CIER, Centre Interdisciplinaire d’Étude du Religieux, que je co-dirige avec Vincente Fortier de Montpellier I.


II/ Participation à des programmes ou des réseaux de recherche :

2003-2010 : GDR Ars scribendi (dir. M. Baratin UMR Savoirs Textes Langage STL de Lille 3)
2009-2012 : ANR « Pré-socratiques grecs et latins », dir. A. Laks & C. Lévy (Paris-Sorbonne).
2011- : GDRI CLARo (« La concept de littérarité dans l’Antiquité romaine », dir. M. Baratin UMR Savoirs Textes Langage STL de Lille 3)
2011-2012 : Élaboration d’un répertoire sur la tradition manuscrite des Pères Latins (II-VIe siècles) pour Brepols, dir. E. Colombi (univ. d’Udine Italie), en collaboration avec M. C. Berardi (univ. de Foggia - Italie) et C. Mordeglia (univ. de Trente Italie)
2012-2014 : Participation au projet LABEX RESMED (axe B.1 - Religion et rationalité, piloté par Fabienne Jourdan (CNRS, UMR 8167) - intervention en mars 2014


III/ Organisation de colloques et journées d’étude :

* 1995 : Organisation, avec A. MOREAU et J.-Cl. TURPIN, du colloque international sur les Astres à Montpellier, les 23-25 mars 1995.
* 2001 : Organisation du colloque international sur « L’ancienneté chez les Anciens », les 22-24 novembre 2001.
* 2005 : Organisation avec Sabine LUCIANI du colloque sur « Le De opificio dei de Lactance », les 24-25 novembre 2005.
* 2008 : Organisation du congrès de l’Association Guillaume Budé sur « L’homme et la science », 1er-4 septembre 2008 (90 communicants).
* 2008-2009 : organisation avec le CIER de cinq séminaires sur « La conversion » I
* 2009-2010 : organisation avec le CIER de cinq séminaires sur « La conversion » II
* 2010 : Organisation avec le CIER de la Journée Jeunes Chercheurs sur la conversion, 19 février 2010.
* 2010 : Organisation avec le CIER du Colloque International sur « Dynamiques de conversion : modèles et résistances », 13-15 octobre 2010.
* 2011-2012 : organisation avec le CIER de deux séries de séminaires sur « Le corps témoin du religieux »
* 2011 : organisation d’un séminaire doctoral : « Entre science et croyance : étude du traité de Ps.-Bède, Traité sur l’Univers et l’âme », les 26/1, 23/2, 23/3, 13/4, 18/5, 8/6.
* 2011-2013 : préparation d’un colloque international prévu à l’université de Montpellier III, les 3-5 avril 2013 sur le thème : « Science et exégèse - Les interprétations antiques et médiévales du récit biblique de la création des éléments (Genèse 1, 1-8) ».
* 2012 : organisation à Paris, avec A. Galonnier (CNRS - Centre Jean Pépin), d’un séminaire sur « Lectures du Timée, de Guillaume de Conches à la fin de la Renaissance »


IV/ Comités scientifiques :

* Association Guillaume Budé :

-  depuis 1994, présidente de la section locale * SFHST, Société Française d’Histoire des Sciences et des Techniques :

-  depuis 2003, membre de la SFHST.

-  2003-2005, Membre du Conseil d’Administration de la Société Française d’Histoire des Sciences et des Techniques ; un mémoire de Maîtrise d’une de mes étudiantes, celui de Marie Leiris, « L’Arithmétique dans les Noces de Philologie et Mercure de Martianus Capella » (juin 1999), a été primé par la SFHST.
Chargée d’organiser le concours du meilleur mémoire de Maîtrise ou de DEA en histoire des sciences, à partir de 2003.

* Revues :

-  Depuis 1996, co-directrice du comité de lecture de la revue Vita Latina.
Chargée, pour cette revue, de collaborer à la banque de données belgo-canadienne TOC’SIN

-  Depuis 2006, membre du comité scientifique de la revue en ligne Camenae (Paris IV - EPHE).

-  Depuis 2007, co-rédactrice en chef de la revue en ligne CER-RI, Cahier d’Etudes du Religieux - Recherches Interdisciplinaires (MSH-M, Centre Interdisciplinaire d’étude du religieux), dorénavant hébergée par revues.org.

-  Depuis 2009, directrice de la revue Vita Latina.
* MSH-M :

-  depuis 2005, membre du comité de pilotage, puis du comité scientifique du Centre Interdisciplinaire d’étude du religieux (CIER).

-  2008-2012, co-responsable du CIER


V/ Thèses :

V.1. Direction de thèses

2009- : Mylène PRADEL-BAQUERRE (Agrégée de Lettres Classiques) : Édition scientifique de l’Herbarius de Ps.-Apulée et du De Vettonica herba liber de Ps.-Antonius Musa.
2010- : Émilie BRUN (Agrégée de Lettres Classiques) : Transferts linguistiques et transferts culturels chez Cicéron (Préparation de l’édition du Timée de Cicéron et étude de sa bibliothèque platonicienne).
2010- : Isabelle PASCAL : Représentations de Bacchus : fondements antiques et prolongements à l’époque moderne (co-direction avec Mme M.-C. Heck, prof. d’histoire de l’art).
2011- : Cécile BIASI (contrat doctoral) : Les « Questions hébraïques » chez saint Jérôme à travers sa Correspondance.
2011- : Isabelle CALLIZOT-GOUIFFES (Agrégée de Lettres Classiques) : Les mutations de la figure d’Hercule dans la Rome impériale.
2012- : Amand GEVAUDAN : Édition du De anima de Cassiodore : introduction, traduction et notes.

V.2. Comité de suivi de thèse :

2012- : Élodie AGÉA : Hermès romain ou les survivances plurielles de l’ésotérisme durant la Rome antique, dir. M. Courrént, univ. de Perpignan.


LISTE DES TRAVAUX ET PUBLICATIONS



OUVRAGES :


-  Béatrice BAKHOUCHE, I. FABRE, V. FORTIER, Dynamiques de conversions : modèles et résistances. Approches interdisciplinaires , Actes du colloque organisé par le Centre Interdisciplinaire d’Étude du Religieux (MSH-M) les 13-15 octobre 2010. BEHE-SR (Bibliothèque de l’École Pratique des Hautes Études - Sciences Religieuses) vol. 155, Brepols, Turnhout, 2012, 196 p.

(JPEG)



Cet ouvrage est issu des travaux sur la conversion menés au sein du Centre Interdisciplinaire d’Étude du Religieux (CIER), à la MSH de Montpellier. Certes on écrit beaucoup et on a beaucoup écrit sur cette thématique : le sujet présente en effet un intérêt majeur. Mais l’approche pluridisciplinaire a été l’occasion de soulever des questions et d’obtenir des résultats qui méritent d’être publiés. La combinaison des différentes approches disciplinaires qui se retrouvent au sein du Centre a permis de mieux appréhender le processus complexe que constitue la conversion dans ses expressions, ses enjeux, ses finalités et ses conséquences, de manière synchronique et diachronique.
Si le point de départ des réflexions s’appuie toujours sur les définitions courantes de la conversion - retour à l’origine (ou retour à soi) ou changement de pensée, mutation ou renaissance - la présente publication cherche à mettre l’accent sur l’analyse des dynamiques qu’induit, aux différents moments de l’histoire, la conversion retenue comme modèle. Il s’agit de considérer ces dynamiques non seulement dans le champ du religieux mais aussi en tant que la figure religieuse de la conversion a pu être, ou devenir, figure de pensée ou d’expression, posture sociologique ou éthique, dans d’autres domaines que le religieux : mythologique, laïc, politique, littéraire, artistique... En conséquence, la conversion a fourni un espace conceptuel à la théologie mais aussi à d’autres disciplines comme le politique, l’histoire, la littérature ou la psychanalyse... Enfin lorsque les modèles de la conversion, contaminés par ces autres champs, opèrent un retour sur le fait religieux, s’ouvre alors un questionnement particulier et peu étudié jusqu’à présent.
En effet les dynamiques de constitution, d’adhésion et de résistance à ces modèles touchent pratiquement à tous les aspects du domaine culturel et peut-être à l’assise même de la culture puisqu’elles interrogent les processus d’individuation et de communautarisation - processus opérant autant dans leur capacité transférentielle que dans leur rapport à une éventuelle transcendance. Les contributions, si elles s’inscrivent nécessairement dans un domaine et un champ méthodologique disciplinaires, réussissent à maintenir une ouverture interdisciplinaire, qui permet d’appréhender le phénomène étudié dans toute sa complexité.



-  D. PRAET, Béatrice BAKHOUCHE, Franz Cumont, Astrologie et Magie , Bibliotheca Cumontiana - Scripta Minora (BICUMI 4), Turin, Aragno Editore & Roma, Academia Belgica (distribution par Brepols), 21012, 420 p.

-   Calcidius Commentaire au Timée de Platon, texte établi, traduit et annoté. Tome 1 : Introduction générale, Introduction à la Traduction du Timée, traduction du Timée et commentaire (c. 1-355) .

-   Calcidius Commentaire au Timée de Platon, texte établi, traduit et annoté. Tome 2 : Notes à la traduction et au commentaire, Indices, Annexes, Bibliographie générale , soit 963 pages (couv. 24 cm), Paris, Vrin (Histoire des Doctrines de l’Antiquité Classique), 2011, 963 p. (ouvrage publié avec le concours du CNL).


(JPEG)



À la fin du IVe siècle, un certain Calcidius, qui reste encore inconnu, a traduit et commenté les pages du Timée de Platon concernant la fabrication de l’âme et du corps du monde et de l’homme. Dans ce vaste ensemble de 355 chapitres, un premier tiers offre une exégèse centrée sur les sciences de l’époque, le reste présentant une allure plus philosophique.
Étonnant recueil - unique dans toute la littérature latine - de théories scientifiques autrement inconnues, le commentaire de Calcidius occupe de surcroît une place centrale dans la transmission des théories philosophiques de l’Antiquité au Moyen Âge et à la Renaissance. Ce fut, pour tout le Moyen âge occidental, le seul moyen, avec les traductions de Cicéron, d’avoir un accès en latin à une interprétation médio-platonicienne du Timée de Platon, le seul récit païen pouvant faire concurrence à celui de la Genèse. Les quelques deux cents copies - dont l’une a été annotée de la main même de Pétrarque (Paris, BnF 6280) et une autre de celle de Marsile Ficin en 1454 (Milan, Ambr. S.14, Sup.) - témoignent de l’intérêt durable suscité par ce commentaire, de l’influence profonde que cette œuvre exerça sur la construction du platonisme médiéval et de son usage comme clé herméneutique dans l’exégèse biblique.
On comprendra que la traduction en français de ce document exceptionnel constitue un événement considérable.



-  Jacques JOUANNA, Michel FARTZOFF, Béatrice BAKHOUCHE, L’homme et la science , Actes du XVIe congrès de l’Association Guillaume Budé (Montpellier 1er - 4 septembre 2008), Paris, Les Belles Lettres, 2011, 864 p.


(JPEG)





-   Vivre en Gaule ? , publication des textes de la commission des Antiquités Régionales du XVIe congrès de l’Association Guillaume Budé, qui s’est tenu les 1-4 septembre 2008 à Montpellier, Pallas 84, 2009, p. 11-174.

(JPEG)




-  Béatrice BAKHOUCHE, Sabine LUCIANI, Lactance La création de Dieu , intr., trad. et notes, Brepols (coll. « Philosophie et monothéismes »), 2009, 250 p.


-  Michèle VERDELHAN-BOURGADE, Béatrice BAKHOUCHE, Richard ÉTIENNE, Pierre BOUTAN, Les manuels scolaires, miroirs de la nation ? Paris, L’Harmattan, 2007, 294 p.
(JPEG)


"Les livres d’école ne sont pas ces objets banals et approximatifs qui s’effacent sans lendemain des mémoires adultes. Jouant un rôle qui dépasse la simple transmission de connaissances scolaires, ils sont des acteurs importants de la culture, et des témoins exceptionnels des valeurs, des pratiques sociales, dans leurs variations et leurs continuités historiques et géographiques. Leur étude donne des aperçus pertinents sur les idées, mais aussi les préjugés qu’une société véhicule. Le thème de la nation a été choisi ici comme principal fil conducteur et révélateur, en raison de ses implications d’ordre historique, géographique, linguistique, culturel, et aussi moral et politique, dans les manuels depuis plus d’un siècle. Comment les manuels de France et d’ailleurs se sont-ils emparé de ce thème, dans les textes et dans les images ? Un manuel peut-il dépasser des affrontements nationaux parfois violents ? Comment se construit l’éducation du citoyen, que ce soit dans les manuels d’histoire ou de langue ?"









-  Béatrice BAKHOUCHE et Sabine LUCIANI (s. dir.), Le De opificio Dei : regards croisés sur l’anthropologie de Lactance. Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2007, 205 p.

(JPEG)



"Le De opificio Dei paraît être une incongruité aussi bien dans l’œuvre de Lactance que dans la littérature latine, et c’est peut-être cette singularité même qui explique le peu d’intérêt que lui a accordé la critique. Et pourtant... le titre de Cicero Christianus que lui donnera Pic de la Mirandole résume à merveille la double tension qui parcourt à la fois l’auteur et son œuvre. Professeur de rhétorique chrétien, Lactance, dans le De opificio Dei, veut rivaliser assurément avec son illustre prédécesseur, dans un mélange d’aemnulatio et de retractatio cher à l’esthétique antique, mais il n’hésite pas, non sans une certaine outrecuidance qui s’oppose aux faux-aveux d’incompétence et d’indignité de ses pairs, à leur fausse modestie affichée, à affirmer clairement son souci de dépasser son modèle. D’un autre côté, ce converti de fraîche date au christianisme n’affiche guère ici ses convictions religieuses, ce qui a conduit la critique à taxer notre auteur de « crypto-chrétien ».
C’est dire que les ambiguïtés génériques, thématiques et structurelles qui caractérisent le De opificio Dei méritent d’être envisagées à nouveaux frais. La dimension littéraire est étudiée dans la double perspective du « Nachleben » et du « Vorleben ». L’opuscule est par ailleurs mis en perspective avec l’ensemble de l’œuvre, à travers les relectures par l’auteur lui-même et ses ajouts dont le sens est réinterrogé, mais également avec d’autres textes chrétiens. Enfin, « la création de Dieu » dont il est question ici est l’homme, et Lactance nous offre un mini-traité d’anatomie et de physiologie du corps humain dans une perspective finaliste qui était déjà celle de médecins-philosophes comme Galien mais qui se perpétuera jusqu’aux temps modernes. Les études recueillies dans le présent ouvrage ne sauraient apporter une réponse univoque aux questions posées par le texte. Elles permettent cependant de situer Lactance au double confluent de la tradition antique et de la tradition chrétienne, d’une part, et de l’héritage culturel et médical, d’autre part, en même temps qu’elles se présentent comme différents points de vue de philologues, patristiciens, historiens de la médecine et de la philosophie et, à ce titre, comme autant de « regards croisés sur l’anthropologie de Lactance ».



-  Béatrice BAKHOUCHE et Philippe LE MOIGNE (éd.), "Dieu parle la langue des hommes". Études sur la transmission des textes religieux (Ier millénaire) , Prahins (Suisse), Éditions du Zèbre, 2007, 219 p.

(JPEG)



« Le présent volume rassemble un certain nombre d’études issues de deux années de séminaire sur les textes religieux et qui peuvent aisément se regrouper selon deux axes, voire trois : l’un concerne les textes sacrés et leur traductions, le second s’attache à l’histoire des textes, mais aussi aux traces laissées par l’histoire - manuscrits ou sites archéologiques.
Les traductions ne concernent pas seulement le texte biblique : Manéthôn, par exemple, traduit les écrits sacerdotaux égyptiens. Il n’est pas toujours question non plus de traductions et des problèmes inhérents à ce type d’exercice : fidélité à la lettre ou au sens, infidélité délibérée dans un contexte polémique. Parfois en effet, comme pour le Coran, la traduction en langue vulgaire n’a pas toujours été possible.
D’un autre côté, la réception des textes sacrés - et spécialement du texte biblique - repose la question des relectures et du rapport à l’exégèse. Il est également question des écrits canoniques - les Évangiles en relation avec la vie de Jésus, mais aussi les canons de Mani ou de Chénouté. Le lecteur aura également un aperçu de la vie des communautés juives en terre d’islam d’après quelques manuscrits yéménites, et du montanisme avec la découverte archéologique des sites de Pepouza et Tymion. »







-   Bernelin, Livre d’abaque , (établissement du texte, traduction et notes) dans la Collection Historia Matematica Occitana, dirigée par J. Cassinet (Centre International d’Histoire des Sciences Occitanes) par les éditions Princi Negre, 2000, 130 p.


-   L’astrologie à Rome. Louvain : Peeters, 2002, 241 p.
(JPEG)



Présentation de l’éditeur :
"L’astrologie à Rome se veut une synthèse qui va bien au-delà des manifestations ou des pratiques immédiatement perçues comme prédictives. Cette pseudo-science est présente à Rome, dès l’époque républicaine, à travers des practiciens systématiquement désignés sous le terme de Chaldéens. Quand ces croyances arrivent à Rome, elles permettent à la Ville de servir de creuset à une osmose entre Orient et Occident. Quoique vilipendée, l’astrologie occupe, sous diverses formes, une place de plus en plus importante dans tous les domaines de la vie de la cité - intellectuel, culturel et politique. Rome n’a donc pas été l’épigone passif d’un mode de pensée qui lui était étranger, mais l’a, au contraire, parfaitement intégré à sa propre culture pour le faire totalement sien."










-   Les textes latins d’astronomie : un maillon dans la chaîne du savoir. Louvain : Peeters, 1996, 347 p.

(JPEG)



Ouvrages disponibles auprès du Service des Publications
de l’Université Paul Valéry


par internet en suivant ce lien.

(GIF)

Service des Publications
Université Paul Valéry - Montpellier III
17 rue Abbé-de-l’Épée
34090 Montpellier




-   Les astres. Études rassemblées par Béatrice Bakhouche, Alain Moreau et Jean-Claude Turpin. Actes du Colloque international de Montpellier (23-25 mars 1995), Publications de la Recherche, Université Paul Valéry - Montpellier III, 1996.

* Tome I : Les astres et les mythes. la description du ciel. 320 p.
* Tome II : Les correspondances entre le ciel, la Terre et l’homme. Les « survivances » de l’astrologie antique. 296 p.

(JPEG)



-   L’ancienneté chez les Anciens, tome I : La vieillesse dans les sociétés antiques : la Grèce et Rome. Études rassemblées par Béatrice Bakhouche. Actes du Colloque International de Montpellier (22-24 novembre 2001), Montpellier : Publications de l’Université Paul Valéry, 2003, 317 p.


-   L’ancienneté chez les Anciens, tome II : Mythologie et religion. Études rassemblées par Béatrice Bakhouche. Actes du Colloque International de Montpellier (22-24 novembre 2001), Montpellier : Publications de l’Université Paul Valéry, 2003, 395 p.
(JPEG)

"L’ancienneté chez les Anciens, par delà l’apparente tautologie de l’expression, pose au chercheur de redoutables questions. L’ancien en effet - s’il est souvent identifié au vieillard - ne l’est que dans la mesure où ce dernier jouit d’une expérience et d’une autorité incontestées. S’il sert de référence, c’est pour les générations à venir, et c’est à cela de fait qu’on pense immédiatement. Mais son prestige peut également être reconnu par ses contemporains. On peut dès lors être ancien sans être un ancêtre ou un homme âgé. Le grand âge n’entre donc pas toujours en ligne de compte pour mesurer l’autorité de telle ou telle figure.
À l’inverse, le vieil homme est souvent, dans la comédie surtout, un objet de dérision, particulièrement s’il se mêle d’être amoureux, c’est-à-dire s’il refuse sa condition de personne âgée. Du reste, les textes réalistes qui décrivent les ravages de l’âge ne sont pas rares, dans les littéra tures ancienne et médiévale.
Entre ces deux extrêmes s’inscrit toute une série de nuances qui contribuent, au fil des communications, à dessiner ou préciser les contours d’un type - l’ancien - qui se révèle protéiforme."





-   Picatrix, la version latine du Ghâyat Al-Hakîm, un traité de magie médiéval. , introduction, traduction, et notes, par Béatrice Bakhouche, Frédéric Fauquier et Brigitte Pérez-Jean. Turnhout : Brepols, Collection Miroir du Moyen Age, 2003, 388 p.

"Le Picatrix est l’ouvrage emblématique d’une époque où convergent dans l’Espagne d’Alphonse le Sage les cultures arabes, juives et chrétiennes. Témoignage exceptionnel des « traductions à quatre mains » dans cette aire culturelle, l’ouvrage se pose explicitement comme une traduction d’un original arabe - le Ghâyat Al-Hakîm -, mais ne saurait cependant se réduire à cette seule dimension : le traducteur - voire les traducteurs, tant le mystère demeure autour de la figure des auteurs - retranche ou ajoute à son modèle. Par ailleurs, la magie constitue un des domaines privilégiés des traducteurs de l’époque. Elle présente ici un caractère à la fois scientifique, philosophique et religieux : généralités sur les connaissances préalables indispensables à qui veut agir sur le monde et les hommes, fabrication des talismans, exploitation de tous les règnes - minéral, animal et végétal -, prières aux planètes, données astrologiques, physiques et philosophiques. L’importance de la philosophie est posée d’emblée dès le début du traité, de même que les prolégomènes de nature astronomique, et la pratique magique s’inscrit dans un cadre philosophico-religieux très particulier : hermétisme et néoplatonisme cherchent à s’octroyer une certaine légitimité qui ne mette pas en danger l’orthodoxie religieuse. Enfin, les échos du Picatrix au Moyen Âge et à la Renaissance témoignent de l’intérêt des intellectuels de l’époque pour l’ouvrage. Si la présente édition offre quelque attrait pour un lecteur moderne, c’est qu’elle permet de vérifier l’idée de Claude Lévi-Strauss selon laquelle la magie n’est pas seulement un reflet de la science, mais se présente aussi comme un système complet, une méthode de pensée, de croyance et de connaissances."


-   Le latin en DEUG. Paris : Armand Colin, 2005, 192 p.

Articles :



Études publiées dans des ouvrages collectifs :

-  "La transmission du Timée dans le monde latin", in D. Jacquart (éd), Les voies de la science grecque, Genève, Droz,1997, pp. 1-31.

-  "Cadastre et astronomie : pour en finir avec l’orientation solaire ?", in A. Rousselle (éd), Monde rural et histoire des sciences en Méditerranée, Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, 1998, pp. 37-49.

-  "Le mouvement en latitude du Soleil dans quelques textes latins d’astronomie", Palladio Magistro, Mélanges Jean Soubiran, Pallas59, Toulouse, pp. 55-64.

-  "Éternité et temps dans le Commentaire au Timée de Calcidius", in Hommages à Carl Deroux, P. Defosse éd. t. V, coll. Latomus vol. 279, pp. 10-19.

-  "Auguste ou la royauté revisitée", in Pouvoirs des hommes, pouvoir des mots, des Gracques à Trajan. Hommages au Professeur Paul Marius Martin. Textes rassemblés et édités par Olivier Devillers et Jean Meyers. Louvain : Éditions Peeters, Bibliothèque d’Études classiques, 2008, pp. 229-241.

-  "Ecriture, réécriture et doxographie, exemple de la vision dans quelques textes latins", in Grammairiens et philosophes dans l’Antiquité gréco-romaine. Textes réunis et présentés par Brigitte Pérez et Michel Griffe. Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée (PULM), 2008, pp. 221-241.

-  "Auguste ou la royauté revisitée", in Pouvoirs des hommes, pouvoir des mots, des Gracques à Trajan. Hommages au Professeur Paul Marius Martin. Textes rassemblés et édités par Olivier Devillers et Jean Meyers. Louvain : Éditions Peeters, Bibliothèque d’Études classiques, 2009, pp. 229-241.

Articles publiés dans des revues à Comité de lecture :

-  "Le difficile commentaire du Timée 38d par Calcidius", Pallas 36, 1990, pp. 113-144.

-  "Les saisons chez Varron, Res rusticae I", 27-28, Vita Latina 138, 1995, pp. 15-24.

-  "La peinture des constellations dans la littérature aratéenne latine. Le problème de la droite et de la gauche", L’Antiquité Classique 66, 1997, pp. 145-168.

-  "MUSIQUE & PHILOSOPHIE : le De Institutione musica de Boèce dans la tradition encyclopédique latine", Bulletin de l’Association Guillaume Budé, 1997, pp. 210-232.

-  " Le corps humain et les astres dans la littérature impériale", Latomus 57-2, 1998, pp. 362-374.

-  "Octavius Academicus ?", Vita Latina 150, 1998, pp. 38-43.

-  "Les astres à Rome : entre philosophie et divination", Vita Latina 152, 1998, pp. 48-55.

-  " Saint Augustin et l’astrologie : à propos des Confessions IV, 3,4", Vita Latina 154, pp. 54-62.

-  "Anges et démons dans le Commentaire au Timée de Calcidius", Revue des Etudes Latines 77, pp. 260-275.

-  "Arithmologie et cycles temporels : l’hebdomade de Censorinus", Euphrosyne 29, 2001, pp. 267-275.

-  "L’expression de la notion de cercle dans les traductions latines : de la polysémie à la spécialisation", Euphrosyne 29, 2001, pp. 47-58.

-  "Lucain (X, 194-331) : les crues du Nil ou la négation de la science", Vita Latina 165, 2002, pp. 34-44.

-  "L’allégorie des Arts Libéraux dans les Noces de Philologie et Mercure de Martianus Capella II", Latomus, 2003, 62-2, pp. 387-396 + 2 p. de planches.

-  "Quelques réflexions sur le De diuinatione de Cicéron ou du texte au contexte", L’Information Littéraire, 54-4, 2002, pp. 3-12.

-  "Les décans dans le Picatrix, traité médiéval de magie astrale", MHNH. Revista Internacional de Investigacion sobre Magia y Astrologia Antiguas 3, 2003, pp. 35-47.

-  "Platonisme et magie dans l’Apologie d’Apulée", Vita Latin 170, 2004, pp. 147-160.

-  "La théorie de la vision dans Timée (45B2-D2) et commentaire par Calcidius (IVe s. de notre ère)", (e-review).

-  "Marginalia et histoire du texte : l’exemple du manuscrit Paris BNF latin 16579", Revue d’histoire des textes 4, 2009, p. 1-22.

- "La subversion du genre romanesque dans le De nuptiis Philologiae et Mercurii de Martianus Capella", Antiquité Tardive 17, 2009, pp. 27-33.
-  La φαντασία et ses diverses expressions dans le monde latin. Philosophie Antique 9, 2009, pp. 167-188.
-  "La conversion d’Augustin : modèle paradigmatique ou exemple atypique ?" e-revue Cahiers d’Études du Religieux- Recherches Internationales n° 6, 2009.
-  "La mise en scène de Martianus Capella par lui-même dans ses Noces de Philologie et Mercure", Euphrosyne, 2010, pp. 117-138.
-  "Mouvement des planètes au livre II de l’Histoire naturelle de Pline : apsides et théorie radio-solaire", MHNH (univ. Malaga) 11, 2011, p. 423-437.
-  Bakhouche B. et Duthoit E., "Méthodes universitaires d’apprentissage du latin en France : permanences et ruptures," e-revista Méthodos, Barcelone, 2011 (49140 signes).
-  "Augustus : l’astrologie et la mutation de l’autorité à Rome", Revue des Études Anciennes 114, 2012, (35000 signes).
-  "La théorie de la vision chez Calcidius (IVe siècle) entre géométrie, médecine et philosophie", à paraître dans la Revue d’Histoire des Sciences.  
-  "Martianus Capella’s De nuptiis Philologiae et Mercurii or the Subversion of the Latin Novel", à paraître dans Classical Quarterly.


Actes de Colloques :

-  "La Terre, petit miroir du ciel", in LES ASTRES. Les correspondances entre le ciel, la Terre et l’homme. Les ‘survivances’ de l’astrologie antique, Actes du Colloque international de Montpellier (23-25 mars 1995), tome II, Montpellier, 1996, pp. 7-27.

-  "L’héritage alexandrin (IIIe A.C.- Ier P.C.) dans les textes latins d’astronomie", in Actes du Colloque International organisé à Saint-Etienne les 6-8 juin 1996 sur Sciences exactes et sciences appliquées à Alexandrie (IIIème av. J.-C. - Ier s. ap. J.-C.),. Saint-Etienne, Publications de l’Université, 1998, pp. 289-303.

-  "Magie, mystères et philosophie : le livre II des Noces de Philologie et Mercure", in La magie, du monde latin au monde contemporain, Actes du Colloque International organisé à L’université Paul Valéry Montpellier III les 25-27 mars 1999, Montpellier, Publications de la Recherche, t. 3, 2000, pp. 109-127.

-  "Le Liber abaci de Bernelin : l’histoire d’un texte", in Actes du Colloque International sur Mathématiques et Commerce organisé par le CIHSO à Beaumont de Lomagne, les 13-16 mai 1999, éd. du CIHSO, Univ. Toulouse le Mirail, 2001, pp. 55-63.

-  "Boèce et le Timée", in Actes du Colloque International organisé par le Centre d’histoire des sciences et des philosophies arabes et médiévales (URA 1085, CNRS/EPHE) à Paris, les 7-13 juin 1999, éd. Peeters, 2003, Coll. Philosophes médiévaux, pp. 247-265.

-  "Cercle et sphère dans les textes latins d’astronomie", Ars et Ratio. Sciences, art et métiers dans la philosophie hellénistique et romaine, C. Lévy, B. Besnier et A. Gigandet édd., Bruxelles, 2003, Collection Latomus, vol. 273, pp. 231-242.

-  " Les pronostics solaires chez Aviénus ou les métamorphoses de l’écriture", in La météorologie dans l’Antiquité : entre science et croyance, Presses universitaires de St Étienne, 2003, pp. 291-301.

-  "Le Libellus regiminis de confortatione visus d’Arnauld de Villeneuve", in L’Université de médecine de Montpellier et son rayonnement XIIIe-XVe siècles, Brepols, 2003, pp. 175-204.

-  "L’allégorie dans les Noces de Philologie et Mercure de Martianus Capella (I)", in L’allégorie de l’Antiquité à la Renaissance, B. Pérez-Jean et P. Eichel-Lojkine édd., H. Champion, 2004, pp. 161-178.

-  " L’Égypte chez Macrobe", in Cahiers de la MRSH n° 41, 2004, p.

-  "Les signes astraux dans le Commentaire au Timée de Calcidius (c. 125-126), in Actes du colloque sur le signe organisé en mai 2003 à Paris XII, Signe et prédiction dans l’Antiquité, J. Kany-Turpin éd., PU de St-Étienne, 2005, pp. 193-207.
-  "La définition aristotélicienne de l’âme dans quelques textes latins : endelechia ou entelechia ?" Actes du colloque organisé les 14 et 15 octobre 2005, à Lyon, par le GDR ars scribendi sur les mécanismes de transfert publiés par l’e-revue Interférence (http://ars-scribendi.ens-lsh.fr/), 2006 (42945 signes).
-  "Pour en finir avec les ’additions dualistes’ chez Lactance ?’ Actes du colloque sur « Entre littérature et médecine : le De opificio de Lactance », organisé les 23-24 novembre 2005 à Montpellier par B. Bakhouche et S. Luciani, PUSE, 2007, pp. 105-129.
-  "Corps féminins dans les Noces de Philologie et Mercure de Martianus Capella : la mise en scène de Philologie", Actes des Journées d’Étude sur « Corps Mosaïques - Imaginaires du corps féminin dans l’Antiquité tardive », Grenoble, 8-9 novembre 2006, Iris 20, 2007, pp. 221-230.
-  "Le je auctorial dans les Noces de Philologie et Mercure de Martianus Capella. Actes du colloque « Fait littéraire et auctorialité », ENS Lyon 24-25 novembre 2006, e-revue Interférence (http://ars-scribendi.ens-lsh.fr/), 2007 (49 834 signes).
-  "De la “sphère de Ptolémée” au “livre de la science des étoiles” ou de Gérard de Crémone à Moïse ibn Tibbon. Des Tibbonides à Maïmonide. Rayonnement des juifs andalous en pays d’oc médiéval", D. Iancu-Abou et É Nicoles édd., Actes du colloque international organisé par la Nouvelle Gallia Judaica (UMR 8584) Des Tibbonides à Maïmonide : Rayonnement des Juifs andalous en Pays d’Oc médiéval, Montpellier 13-14 décembre 2004, Paris, éd. Cerf (coll. « Nouvelle Gallia Judaica »), 2009, pp. 129-139.
-  "Les Noces de Philologie et Mercure de Martianus Capella : un drôle de roman. Présence du roman grec et latin", R. Poignault éd. (actes du colloque de Clermont-Ferrand 23-25 novembre 2006), Clermont-Ferrand, collection Caesarodunum XL-XLI bis, 2011, pp. 535-545.
-  "Écriture, réécriture, doxographie : la théorie de la vision dans quelques textes latins". Actes du colloque Grammairiens et philosophes dans l’Antiquité gréco-romaine organisé à Montpellier les 29-30 octobre 2004 par B. Pérez-Jean et M. Griffe, PULM, 2011, pp. 221-241.
-  "La reconstruction de la science antique : l’astronomie". Actes du colloque « Sciences et philosophie - Gaston Milhaud (1858-1918) ou l’interdisciplinarité », 15-17 mars 2007 : Une page d’histoire de la pensée scientifique. La naissance d’un champ disciplinaire sous la Troisième République et le rôle de Gaston Milhaud, Vuibert (Cahiers d’histoire et de philosophie des sciences, SFHTS), 2009, pp. 101-117.
-  "Calcidius or the Scripture used for the philosophical commentary", in S. Aufrère éd., Palimpsests : Commentary Literature in the Ancient Near Eastern and Ancient Mediterranean Cultures Septembre 25th-27th 2008, Peeters, Louvain (coll. Orientalia Lovaniensia), 2010, p. 277-291.
-  "Mouvement des planètes au livre II de l’Histoire naturelle de Pline : apsides et théorie radio-solaire". MHNH (univ. Malaga) 11, 2011, p. 423-437.
-  "The Martianus Capella’s De nuptiis Philologiae et Mercurii or the Subversion of Latin Novel", Actes de International Conference of the Ancient Novel (ICAN IV), 21-26 juillet, Lisbonne, Fictional Traces I, Groningen, R. Barkhuis, 2011, p. 207-222 (lien ⇒).


Articles parus dans des revues sans comité de lecture :

-  « L’astronomie dans l’Antiquité », in Bulletin de l’Arelam (Association Régionale des Enseignants de Langues Anciennes de Montpellier), 1991, pp. 42-49.

-  « Religion et philosophie dans la Rome impériale : la tendance au syncrétisme », in Bulletin de l’Arelam 42, oct. 2000, pp. 46-58.

-  « La famille comme relais de l’école dans la Rome impériale », in Bulletin de l’Arelam, juin 2001, 10 pages.

-  « La justice entre mythe et science », in Bulletin de l’Arelam, juin 2002, pp. 38-48.

-  « Un avatar de la tradition platonicienne dans le monde latin : les Noces de Philologie et Mercure et le rôle de l’amour », in Bulletin de l’Arelam, oct. 2002.